Accueil > Sexualité - couple > Point G, taille du sexe, plaisir anal

Point G, taille du sexe, plaisir anal

G c’est l’initial de Grafenberg, celui qui le découvre seulement en 1950. Il est d’ailleurs tellement difficile à localiser, que des femmes n’hésitent pas à se rendre dans le sud de la France pour mieux connaitre leur anatomie. C’est là qu’officie Sylvie. Sexothérapeute, elle organise des stages de découverte du point G entre femmes.

La taille du sexe, ça compte ?

Témoignage 1 :

"Un sexe long et large, quand on est faite aussi pour l’accueillir, c’est mécaniquement plus efficace tout de même."

Témoignage 2 :

"je pense que oui, quand-même, l’épaisseur est importante même très importante. Parce que j’ai couché avec un mec qui était tout petit, et je ne sentais rien, donc il n’y avait vraiment rien."

Témoignage 3 :

"Oui, ça m’est arrivé de me rendre compte que le garçon avait un petit sexe et après, j’ai dit que j’étais fatiguée... et que je voulais rentrer..."

Témoignage 4 :

"j’aime pas trop qu’il soit énorme".

Témoignage 5 :

"Ca m’est déjà arrivé, malheureusement ça n’a pas du tout bien marché".

Il serait injuste de parler du pénis sans parler du vagin, car pendant le coît, la femme devrait contracter son vagin pour ressentir et stimuler la verge. Le vagin doit dont être tonique et musclé.

ce médecin autrichien, s’est penché sur la question. A Vienne, le docteur Schtifter a mis au point cet engin pour muscler le vagin.

"voici le kom" (nous ne sommes pas sur du tout de l’orthographe, désolé)

à première vue ce petit objet est assez étrange, pourtant, depuis que Suzanne l’utilise, elle est devenue super orgasmique.

"Alors Suzanne, l’entrainement ?"

Réponse "Oui, très bien, je m’entraine tous les jours !"

Question : "combien de fois par jour ?"

Réponse : "trois ou quatre fois"

Attention, le docteur vérifie toujours sur pièce. Suzanne vient d’introduire le Kom dans son vagin, le kom qui est maintenant relié à l’ordinateur.

"regardez, vous contractez le vagin, la courbe monte, vous le relâchez elle redescend. Allez-y, contractez le vagin, et essayez de rester dans la zone verte."

"quand elle voit le résultat de ses efforts en direct, c’est génial. Ca lui donne envie de persévérer. Vous savez, c’est fondamental, parce qu’en musclant tous les jours son périnée, la femme a trois fois plus de chance d’atteindre l’orgasme vaginal."

Le point g et les autres points

Témoignages point g 1 :

"je pense que le point g existe, maintenant est-ce que ça a un impact sur l’efficacité, sur l’orgasme, ça je n’en suis pas sure en fait".

Témoignage point g 2 :

"très concrètement, dans le vagin, il y a quelque chose, une zone qui est plus sensible que les autres. Je ne sais pas si c’est un point en particulier, mais pour moi elle est localisable."

Témoignage point g 3 :

"oui je l’ai déjà senti le point G. Enfin c’est pas souvent que je l’ai trouvé pendant les rapports, mais oui je l’ai déjà senti."

Témoignage point g 4 :

"c’est comme un éponge presque, c’est vraiment très sensible."

Témoignage point g 5 :

"moi j’ai eu la sensation, comme si il y avait limite une double pénétration."

Témoignage point g 6 :

"ça existe surement pour toi et moi, mais où est-ce qu’il est, et comment c’est et comment y arriver, je ne sais pas encore."

Alors docteur, le point G, mythe ou réalité ?

"évidemment que ça existe !",

"il existe effecitvement une zone sensible qui est située dans la paroie intérieure du vagin chez la femme, qui est à 2 - 3 centimètres de profondeur, qui est une zone en fait située dans le vagin en arrière et l’urètre et le col de la vessie en avant."

Eh oui, il est là le fameux point G.

G c’est l’initial de Grafenberg, celui qui le découvre seulement en 1950. Il est d’ailleurs tellement difficile à localiser, que des femmes n’hésitent pas à se rendre dans le sud de la France pour mieux connaitre leur anatomie. C’est là qu’officie Sylvie. Sexothérapeute, elle organise des stages de découverte du point G entre femmes.

Au programme aujourd’hui, méditation et cours pratique.

"Donc on va utiliser un spéculum, pour regarder à l’intérieur, vous allez donc vous installer face à votre miroir et regarder à l’intérieur. Le point g est situé exactement comme il est indiqué sur la planche là, entrez votre doigt à l’intérieur de vous, en crochet, juste pour toucher l’os pubien. Là il y a une boule, est-ce que vous la sentez ? En réalité, c’est très près de l’entrée du vagin. Morgane est-ce que tu l’as localisé toi ton point G ? A combien de centimètre est-il de l’entrée de ton vagin ? 1 centimètre et demi. Katia : oui il est tout prêt aussi de l’entrée du vagin. Est-ce que tu l’as senti Juliette ? : non pas du tout. Tu vas trop loin alors, viens plus devant, ramène vers le clitoris. J’ai senti une grosse boule au fond - ça c’est l’utérus - et maintenant ramène beaucoup plus devant. Ca ne prend pas toujours l’aspect d’une grosse pastille. C’est granuleux. J’ai l’impression qu’il n’y a rien du tout, c’est mort.

C’est un premier test, c’est pour voir où vous en êtes. Il n’est pas du tout réveillé, sans quoi vous le sentiriez aussi bien qu’au doigt. Si vous ne vous y prenez pas tous les jours, vous n’allez rien réveiller du tout. C’est quelque chose pour lequel il faut s’entrainer, comme pour tout."

En réalité, on a pas forcément besoin d’entrainer son point g, car cette zone enfle naturellement pendant la phase d’excitation, le tout est de savoir où il est et qu’il soit stimulé pendant la pénétration.

Sachez qu’en plus du point G, il existe dans le vagin, plusieurs autres points destinés à faire décoller les femmes. Des zones, jusqu’à aujourd’hui jamais révélées. Les voici, la zone autour du point G, le point A dans l’alignement du point G, au fond du vagin, sans oublier cette zone située dans le vagin, au niveau de l’anus. C’est celui qui donne du plaisir pendant la sodomie.

Témoignages sur le plaisir anal

"Une fois, je me souviens, mes parents ont un sauna, c’est la première fois aussi qu’on faisait, comment dire, il m’a pénétré mais pas dans le vagin."

"alors mois je n’ai jamais eu d’orgasme anal, par contre, toujours énormément de plaisir, mais un plaisir qui peut-être équivalent à l’orgasme en fait."

"donc c’est la première fois que j’essayais ça, mais c’était facile car il faisait très chaud, et moi j’étais là haut avec mes jambes en l’air, bien ouvertes et tout, et lui il était debout, il m’a pénétré, il m’a touché avec son doigt, donc cet orgasme là, c’était assez extraordinaire".

"c’est différent quand-même de l’orgasme clitoridien ou vaginal. J’ai trouvé plus court quand-même, au niveau du temps, je ne regarde pas l’heure et tout mais..."

"c’est vraiment tabou. Donc moi aussi je pense que la sensation était interdite, je fais un truc bad un peu, je me sentais vraiment sexy, dans dans les films pornos, car mes copines elles n’ont jamais fait, et voilà..."


2010-2018 Maxi Passion - Magazine et boutique sexy
Plan du site | Contact | RSS 2.0