Accueil > Sexualité - couple > Sexualité masculine : l’anéjaculation ou l’éjaculation retardée

Sexualité masculine : l’anéjaculation ou l’éjaculation retardée

On distingue deux catégories d’anéjaculation, dont l’anéjaculation partielle et l’anéjaculation totale. Dans le premier cas, l’homme fait face à une impossibilité d’éjaculer lors d’un rapport sexuel alors qu’elle survient lors d’une masturbation.

Qu’est-ce l’anéjaculation ?

Les troubles de l’éjaculation ne se limitent pas au problème lié à l’orgasme. L’anéjaculation ou l’absence d’expulsion du sperme hors des voies génitales de l’homme en fait partie. L’anéjaculation ou éjaculation retardée, le réflexe qui survient au paroxysme du plaisir est retardé. L’homme présente une érection satisfaisante, mais l’éjaculation est impossible. On distingue deux catégories d’anéjaculation, dont l’anéjaculation partielle et l’anéjaculation totale. Dans le premier cas, l’homme fait face à une impossibilité d’éjaculer lors d’un rapport sexuel alors qu’elle survient lors d’une masturbation. Pour la totale, on assiste à une absence totale d’éjaculation quelles que soient les conditions. L’anéjaculation est dite situationnelle lorsque l’homme peut éjaculer avec certaines partenaires, mai pass avec d’autres.

L’anéjaculation provient de deux causes bien distinctes : organiques et psychologiques. Les problèmes organiques sont souvent liés à une malformation des voies urinaires, des troubles postopératoires sur la prostate ou les voies urinaires ou encore la prise de médicaments antidépresseurs. Pour les troubles psychologiques, on peut faire la différence entre l’anéjaculation volontaire et involontaire. La première concerne les hommes qui ne veulent pas éjaculer de peur de perdre leur supériorité sur la femme. La seconde atteint les hommes qui ont passé une grande partie de leur sexualité à se masturber.

Anéjaculation : les impacts sur l’homme et au sein du couple

Bien qu’elle peut-être ponctuelle, l’anéjaculation est toujours une situation inquiétante. Sur le plan masculin, l’homme peut avoir une anticipation négative sur ses futures relations sexuelles et l’amener petit à petit à une démotivation des rapports sexuels. Pour la femme, l’anéjaculation peut entrainer un sentiment de culpabilité. En effet, incapable de le faire jouir, elle croit ne plus être attirante. Dans les deux cas, une relation sexuelle sans éjaculation marque un grand vide dans le couple en raison du manque de véritable échange de plaisir.

Peut-on en sortir ? Oui, avec de la persévérance et de la complicité. S’il s’agit d’un problème organique, seul un médecin peut traiter la cause. En revanche, si la cause est d’ordre psychologique, elle nécessite une psychothérapie afin de résoudre les conflits personnels ou interpersonnels. Néanmoins, ces traitements doivent être suivis d’une thérapie comportementale pour apprendre à mieux contrôler l’éjaculation. Enfin, le partenaire doit être très patient et accompagné son homme à chaque étape.


2010-2018 Maxi Passion - Magazine et boutique sexy
Plan du site | Contact | RSS 2.0